Erreur de GPG : repo.mysql.com / MySQL Repository Key Expired

Une erreur lors de la mise à jour du système d’exploitation :

apt-get update && apt-get upgrade
W: Erreur de GPG : http://repo.mysql.com jessie InRelease : Les signatures suivantes ne sont pas valables : KEYEXPIRED 1550412832 KEYEXPIRED 1550412832 KEYEXPIRED 1550412832

On vérifie la liste des clés enregistrer sur la distrib’ :

sudo apt-key list

On recherche les clés qui sont expirer :

sudo apt-key adv --keyserver pgp.mit.edu --recv-keys A4A9406876FCBD3C456770C88C718D3B5072E1F5

Le problème est résolu !

Paquet apticron / Package apticron

Dans la même lignée que unattended-upgrade, le paquet apticron permet d’être informer (par e-mail) quand une mise à jour d’un logiciel est disponible sur la distribution linux que l’on utilise.

Pour ce faire, on installe le paquet :

sudo apt-get install apticron

On copie le fichier de configuration (par défaut) vers le répertoire /etc/apticron

sudo cp /usr/lib/apticron/apticron.conf /etc/apticron/

On édite le fichier de configuration apticron.conf

sudo nano /etc/apticron/apticron.conf

On peut éventuellement changer les paramètres, en autres, ci-dessous :

EMAIL=""
CUSTOM_SUBJECT=""
CUSTOM_FROM=""

Il y a d’autres paramètres dans le fichier de configuration, à voir à l’utilisation.

Pour ma part, j’ai changé la valeur :

SYSTEM=""

Une fois la modification enregistrée, on peut lancer le programme :

sudo apticron

Si des mises à jours sont disponibles alors on reçoit un e-mail à l’adresse indiquée dans le fichier.

La vérification est faite de manière quotidienne.

Paquet unattended-upgrades / Package unattended-upgrades

Si vous souhaitez garder votre distribution linux à jour, vous pouvez installer le package unattended-upgrades. Ce paquet permet d’installer les mises à jour de sécurité ainsi que les mises à jour de logiciel installés sur le système d’exploitation.

Sur une ancienne version (dans le cas présent, 0.83.3.2+deb8u1) de unattended-upgrades, on peut rencontrer l’erreur suivante :

Extracting content from '/var/log/unattended-upgrades/unattended-upgrades-dpkg.log' since '2020-02-04 09:53:03.304883'

Traceback (most recent call last):

  File "/usr/bin/unattended-upgrade", line 1326, in <module>

    main(options)

  File "/usr/bin/unattended-upgrade", line 1271, in main

    log_content = get_dpkg_log_content(logfile_dpkg, install_start_time)

  File "/usr/bin/unattended-upgrade", line 1020, in get_dpkg_log_content

    with open(logfile_dpkg) as fp:

FileNotFoundError: [Errno 2] No such file or directory: '/var/log/unattended-upgrades/unattended-upgrades-dpkg.log'

La dernière ligne indique que le fichier log n’a pu être trouver… et par la même, il n’a pas réussi à le créer alors qu’on lance la commande en sudo. Pour résoudre le problème, rien de plus simple :

sudo touch /var/log/unattended-upgrades/unattended-upgrades-dpkg.log

On créé le fichier manuellement, et on relance la commande :

sudo unattended-upgrade -d

Plus d’erreur !

Faille GNU Bash

En ce 25 septembre 2014, une faille à été découverte, elle concerne GNU Bash. Il est fortement recommander de mettre à jours vos serveurs pour éviter tout problème de sécurité.

Voir l’alerte sur CERT-France

Si vous souhaitez tester la vulnérabilité de votre machine :

env VAR='() { 0; }; echo danger' bash -c "echo bonjour"

Si le résultat est

danger

bonjour

Alors vous devez mettre à jour votre système d’exploitation.

Fin de vie pour Windows XP

A partir de ce jour (8 avril 2014) Microsoft Windows XP ne connaîtra plus de mise à jour de la part de l’éditeur Microsoft, après 13 ans de service, le système d’exploitation de la firme de Redmond prendra sa retraite (bien méritée).

Si vous avez encore un pc sous windows xp, il faudra soit qu’il soit bien protégé (quoique ?) ou qu’il ne soit pas relié au monde extérieur (internet).

Pour pallier à l’abandon par Microsoft de son OS, deux choix s’offrent à vous, soit changer de matériel et passer par la même occasion sous Windows 8, soit garder votre ancien matériel et installer une distribution Linux (exemple : ubuntu, mageia).

Ce qui pour le deuxième choix ne vous coûtera rien. Pour le choix de passer à Windows 8, cela dépendra du prix de la configuration.

Si votre matériel n’est pas trop ancien, il est possible qu’il puisse accueillir Windows 8, voir le lien suivant pour vérifier avec l’assistant de mise à niveau.

http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows-8/upgrade-from-windows-vista-xp-tutorial

Logo Microsoft Windows XP

Logo Microsoft Windows XP

 

Logwatch : où comment je surveille les logs !

Vous avez un serveur linux, problème, vous n’avez pas le temps de faire le tour de ses logs.

A ce là, une réponse : Logwatch

Ce logiciel permet d’analyser les différents logs d’un linux et de générer un rapport détaillé.

Voici une petite procédure pour l’installer sur votre système :

aptitude install logwatch

Puis on copie le fichier de config’ :

sudo cp /usr/share/logwatch/default.conf/logwatch.conf /etc/logwatch/conf/

Ensuite, on édite le fichier de configuration :

sudo nano /etc/logwatch/conf/logwatch.conf

Au niveau config voici ce que l’on peut faire :

LogDir = /var/log
TmpDir = /var/cache/logwatch
Output = mail
Format = html
Encode = none
MailTo = le1eremail@mondomaine.fr eventuellement2email@mondomaine.fr
MailFrom = Logwatch@mondomaine.fr
Filename = /tmp/logwatch
Archives = Yes
Range = all
Detail = Med
Service = All
Service = « -zz-network »
Service = « -zz-sys »
Service = « -eximstats »

On enregistre les modifications.

Ensuite, on lance la commande :

sudo logwatch

Ceci va lancer le programme logwatch puis envoyer le rapport version html vers la boite e-mail défini.

Voici un exemple de rapport HTML :

Rapport HTML de Logwatch

Rapport HTML de Logwatch

Et vous, vous utilisez quel logiciel pour analyser vos logs ?

Mageia 4 & Pilote propriétaire NVIDIA 325

Si vous êtes fan, vous avez pu voir que la nouvelle version de la distribution Mageia est sortie dernièrement (suite au Fosdem).

J’ai donc procédé à la mise à jour de la Mageia 3 à la 4.
Suite à cela, j’ai regardé les problèmes qui pouvez se présenter.

Un problème est apparu quand je lançais une application tel que Kwrite ou Kate voir même digiKam.

L’application se lancer mais ne s’afficher pas graphiquement et prenez une bonne partie du cpu (de l’ordre de 50 %).

L’idée fut de supprimer le pilote propriétaire Nvidia pour le remplacer par celui intégré dans la distribution : le pilote Nouveau.

Suite à la suppression du Pilote Nvidia version 325. Les applications se lance directement sans problème.

J’ai découvert un bug sur le sujet qui date d’une version bêta de la mageia 4.

Logo Mageia 2013

Logo Mageia 2013

MYSQL : Extraire dump mysql dans des fichiers individuels

Suite à l’article d’hier concernant l’extraction d’une base données depuis un dump MYSQL.

Ce soir, j’ai fait une recherche pour faire une extraction des tables mysql contenues dans un dump mysql puis enregistrer dans un fichier individuel.

La recherche ne fut pas très longue puisque kedar avait réaliser, il y a quelques années, un script qui remplissait cette fonction.

Voici la marche à suivre si vous souhaitez utiliser ce script.

Tout d’abord, on le télécharge :

wget http://kedar.nitty-witty.com/blog/wp-content/uploads/2010/02/mysqldumpsplitter.sh.txt

Puis on renomme le fichier comme ceci :

sudo mv mysqldumpsplitter.sh.txt mysqldumpsplitter.sh

On met le droit d’execution :

chmod +x mysqldumpsplitter.sh

Si on lance le script directement sans argument voici le résultat :

sudo ./mysqldumpsplitter.sh

mydumpsplitter

mydumpsplitter

Dans le cas présent, j’ai lancé la commande ci-dessous pour extraire les différentes tables du dump de la base d’hier que j’avais extrait du dump « général ».

sudo ./mysqldumpsplitter.sh nom-de-la-base.sql

Résultat :

Toutes les tables de ma base de données dans des fichiers individuels histoire de facilité la restauration de ce qui nous intéresse vraiment.

MySQL : extraire une base d’un Dump

Si vous souhaitez extraire une base de données d’un DUMP MySQL, rien de plus simple.

sed -n ‘/^– Current Database: `nom-de-la-base`/,/^– Current Database: `/p’ dump-mysql.sql > nom-de-la-base.sql

Si vous souhaitez faire une restauration d’une base de données depuis un Dump MySQL sur un serveur :

mysql> mysql -u root -p –one-database nom-de-la-base < dump-mysql.sql