UpdraftPlus + Leviia

Si vous utilisez l’extension UpdraftPlus pour sauvegarder votre site sous WordPress sur une offre de la société Leviia, au passage, ce service fonctionne bien que ce soit avec cette extension ou même depuis un NAS. Je l’utilise à titre personnel et professionnel.

Sur la page d’aide disponible chez Leviia concernant le sujet, la capture n’as pas dû être actualiser avec une version récente de l’extension.

Lorsque que l’on test la connexion au webdav Leviia depuis UpdraftPlus, cette dernière arrive bien à se connecter mais pas à créer de fichier.

Pour résoudre le problème, il suffit de décocher l’option Split uploads into chunks que l’on trouve sur la page des réglages de l’extension UpdraftPlus.

Ceci fait, on peut tester les paramètres de connexion et cette fois-ci ça passe bien.

Alexey (Alekseï) Pajitnov et Tetris

Ce nom ne vous dit peut-être rien, il est pourtant un pionnier des jeux vidéos.

Cet ingénieur en informatique est le papa du célèbre jeu Tétris datant des années 80.

J’ai découvert qu’il y avait une biographie de cette personne en lisant un article sur le portail Clubic qui relaté une histoire de droits entre l’auteur américain et la pomme.

Au mois d’août quelques jours avant de partir en vacances, j’ai passé commande du livre https://ichbiah.com/tetris.htm de Daniel Ichbiah, j’apprécie beaucoup le travail de cet auteur français qui fait un boulot remarquable sur les biographies qu’il écrit.

Quelques jours après, je suis passé chercher le livre en boutique et ainsi j’ai pu le lire tranquillement pendant mes vacances estivales. En fait, je l’ai dévoré en une semaine. Tellement ce livre était excellent au niveau écriture.

L’histoire du papa du jeu Tetris est incroyable, le contexte de l’époque fait qu’il n’y avait pas de société en Russie donc les droits d’auteurs potentiels revenait à la mère patrie.

Le livre fait la part belle aux anecdotes et aux petits détails qui sont disséminés au fil de la lecture.

Cet article, j’ai commencé à le rédiger suite à la lecture du livre, je l’avais laissé en brouillon, le temps de mûrir ce dernier.

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de voir le film Tetris disponible sur la plateforme de streaming de la pomme :

Regarder Tetris – Apple TV+ (FR)

Personnellement, le film m’a laissé un peu sur ma faim. On survol beaucoup de chose, je pense que le sujet aurait mériter d’être mieux travailler.

Voici la BA du film :

Bande d’annonce du film TETRIS

La vidéo de Retro-Polo sur le sujet avec l’intervention de Daniel Ichbiah :

Tetris le film : la vraie histoire sur le compte de Retro-Polo

Il y a, également, cette vidéo sur la chaîne de Daniel Ichbiah (la vidéo a 4 ans) :

Je recommande, vivement, la lecture de ce livre ! 🙂

Site officiel : https://tetris.com

Le nid du coucou par Clifford Stoll

Comme relaté dans un précédent article, j’avais passé commande du livre traduit en français de Clifford Stoll dont le nom est Le nid du coucou (la longue traque d’un espion dans le labyrinthe de l’espionnage informatique) que j’avais découvert à la suite d’une vidéo.

J’ai commencé rapidement la lecture de ce dernier qui bien que datant de plusieurs dizaines d’années est très agréable à lire. Il faut se remettre dans le contexte de l’époque, à savoir l’Arpanet (ancêtre d’internet), les gros systèmes (mainframe), les connexions du type terminal / serveur, etc…

En bref, du beau et du lourd !

L’écriture de ce livre a été réalisable par Clifford Stoll car celui-ci noté tout ce qu’il fessait lors de son travail. Un écrit reste, un souvenir peut-être altéré dans le temps.

L’expérience qu’il a vécue durant, quasiment, une année l’a fait mûrir sur le plan de la cybersécurité (chose qui n’était pas la panacée à l’époque), on partait du principe que l’on pouvait faire confiance à tel ou telle personne / institution / société. Le système était basé essentiellement sur la confiance comme le rappel de livre.

Clifford Stoll n’avait que peu d’expérience au niveau informatique puisque étant un astronome à la base. C’est suite à une « reconversion » professionnelle forcée qu’il atterrit a l’IT du Laboratoire national Lawrence-Berkeley.

Le rythme du livre est soutenu, il m’arrivait fréquemment plusieurs dizaines de pages en 1 heure de temps.

J’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre et par là même l’expérience qu’a vécue Clifford à l’époque. Aujourd’hui, ça peut paraître banal mais à l’époque ce n’était pas aussi anodin.

Si vous avez l’occasion, je vous recommande la lecture de ce livre !

Si vous n’aimez pas lire ou si vous n’avez pas le temps, vous pouvez toujours visionner le documentaire qui retrace l’histoire en vidéo :

Clifford Stoll – Comment il a traqué des hackers collaborant avec le KGB…

C’est une histoire incroyable que nous présentes Sylvqin sur sa chaîne Youtube. J’ai découvert la chaine de Sylvqin par Xhark (blogmotion.fr).

Clifford Stoll est un homme qui a la base à la tête dans les étoiles (Astronome) mais qui du jour au lendemain se retrouve à s’occuper de l’informatique au Laboratoire national Lawrence-Berkeley.

Je vous laisse découvrir la vidéo qui raconte l’histoire de Clifford Stoll, un personnage fascinant.

Il a traqué des hackers du KGB à cause de 75 centimes par Sylvqin

Si cette histoire se passer de nous, ça aurait été pris en charge plus rapidement par les autorités.

Pour information, son livre The Cuckoo’s Egg: Tracking a Spy Through the Maze of Computer Espionage avait été traduit en français.

Pour information, le livre en français est disponible sur le recyclivre.com pour quelques euros (7,79e à cet instant). Je l’ai commandé.

Si vous êtes intéresser par Clifford Stoll, voici une vidéo qui a déjà quelques années (2008) mais qui permet d’en découvrir plus sur l’homme.

Clifford Stoll durant une conférence TED

Site de bouteille de Klein fabriqué par Clifford Stoll.

Merci Xhark et Sylvqin

05/08/2023 : j’ai reçu le livre ce matin en provenance du site recyclivre.com.

Emballage en provenance du site recyclivre.com
Emballage du site recyclivre.com
Le nid du coucou (La longue traque d'un espion dans la labyrinthe de l'espionnage informatique) par Clifford Stoll
Le nid du coucou (La longue traque d’un espion dans la labyrinthe de l’espionnage informatique) par Clifford Stoll

En fin de journée, j’ai lu quelques pages (50), la lecture est fluide 🙂 L’histoire s’étant passé dans les années 80, on retrouve l’informatique de l’époque.

Lebonclavier.fr

Dernièrement, un pc portable (HP ProBook 6570b) de la maison a eu le droit aux assauts de la petite. 🙂 Résultat : un clavier qui a pas aimé prendre de l’eau en quantité non négligeable sur lui.

Le clavier ayant pris l’eau à entrainé un dysfonctionnement du pc portable. Une fois le clavier déconnecté de la carte mère, pas de souci, ça fonctionne bien.

Après une recherche pour trouver un clavier de remplacement avec la référence prise sur le clavier HS, je suis tombé sur le site lebonclavier.fr :

J’ai donc commandé un clavier de remplacement (le 24/09/2020), que j’ai reçu ce jour (28/09/2020) dans la boite aux lettres. Donc au niveau livraison ça n’a pas trainée 🙂

En début de soirée, c’était démontage et remontage du nouveau clavier, au passage, on a gagné un trackpoint :

Nouveau clavier installé et testé
En haut, le nouveau monté et en bas l’ancien clavier

Coût de la réparation : 30,80 euros

Donc une bonne url à retenir, si vous avez besoin d’un nouveau clavier. 🙂

En plus, ça se situe en Bretagne.

Carte Wifi 6 chipset Intel AX200

Il y a quelques temps, j’ai mis en place la bbox6, suite à la mise à jour récente de la box qui corriger quelques problèmes et fonctions non implémentées. J’ai décidé de regarder ce qu’il y avait comme carte wifi répondant à la norme Wifi 6.

Après quelques recherches dont le topic sur lafibre.info, je suis tombé sur un lien chez AliExpress pour une carte compatible avec le Wifi 6 possédant un chipset de marque Intel modèle AX200.

Après avoir vérifier que le format M.2 2230 était pris en charge par le PC Portable, j’ai passé commande chez AliExpress (1er commande) et quelques jours plus tard je recevais la carte en question.

Un soir après le travail, séance démontage du pc portable pour changer la carte wifi en place (chipset Intel 8260NGW) :

Intel 8260NGW

Déballage de la carte Wifi 6 reçu, la marque Fenvi me dit rien mais le principal c’est que le chipset Intel AX200 soit présent et que les performances soit au rendez-vous :

Intel AX200
La carte Wifi dans son emballage

On dévisse la précédente carte pour mettre la nouvelle à la place :

Carte Intel AX200NGW en place

Une fois la carte Wifi 6 mis en place, on remonte et on vérifié sous le système d’exploitation que la carte soit bien reconnue et on installe le dernier pilote disponible chez Intel :

Lien chez Intel pour le dernier pilote disponible : https://downloadcenter.intel.com/fr/download/29849/Pilotes-Wi-Fi-Windows-10-pour-cartes-sans-fil-Intel-

Suite à l’installation du pilote, on connecte le pc portable sur le wifi de la bbox6 :

Pour le test, un transfert d’un fichier de 2,4 Go (Iso) du NAS vers le PC Portable plusieurs fois de suite, c’est stable au niveau du débit et on atteint 60 Mo/s (le pc était en fin de batterie) :

Oups, le pc est en fin de batterie

Deuxième test, on met le pc portable en charge, et on recommence, même fichier iso de 2,4 Go (Nas vers PC Portable) :

Pc Portable en charge, on gagne en débit

Pas mal, 80 Mo/s, le débit est stable.

Un test rapide dans le sens PC Portable vers le NAS :

Un test rapide sur TestDebit.info (la TV étant allumée) en Wifi 6 :

Test de débit internet TestDebit.info

Conclusion : un bon choix ce chipset Intel AX200

A voir dans le temps si cette carte tiendra la route mais pour le moment c’est le cas 🙂

1er avis sur Bbox fibre Wi-Fi 6

La nouvelle box internet chez Bouygues Telecom modèle F@st 5688b est sortie en début d’année 2020.

J’ai attendu un long moment avant de passer sur cette nouvelle box, j’ai fait la demande dans le courant de la semaine, je l’ai très vite reçu et mise en prod’.

Mais le problème, le firmware est dégradé et contient quelques bugs par rapport à l’ancienne box que j’utilisai jusqu’à présent.

Tout d’abord la fonction loopback n’est pas implémenter à l’heure actuelle sur la nouvelle box.

Une définition de Loopback : Le loopback c’est la possibilité, depuis son réseau interne, d’accéder à une ressource du LAN en utilisant l’IP WAN externe du routeur ou son DNS associé, de chez soi comme à l’extérieur.

Bien dommage puisque je fais de l’auto-hébergement… donc pas pratique de ne pas avoir de loopback sur cette nouvelle box sortie en 2020.

Un bug, lors de la mise en prod de la box, pas de souci de connexion à l’interface web de cette dernière, par contre, le lendemain plus moyen d’accéder à l’administration sans faire un redémarrage de la bbox. J’ai testé sur différents navigateurs (Firefox, Edge, Chrome et Internet Explorer) est toujours la même chose : une page de chargement (ci-dessous)…

Chargement page admin bbox
Page de chargement sur l’administration de la bbox

Espérons qu’un firmware réglera les problèmes et les fonctions manquantes.

Voici quelques photos :

Bbox face avant
Bbox face arrière
Module SFP livré avec la nouvelle box
Alimentation électrique de la nouvelle box

Mise à jour du 09/09/2020 : Bouygues a déployer une mise à jour du firmware, version SG_MAIN_04.178, cela corrige la fonction loopback qui n’était pas implémenter jusqu’à présent.

Voici quelques infos concernant la version 04.178 sur bbox-mag :

Déménagement du site

Ce présent blog a été déménager, jusqu’à présent, il était hébergé, depuis quelques années, sur un serveur dédié chez Dedibox. Or, le serveur n’étant plus utilisé autant qu’avant, il a été décider de résilier la machine.

Ce site est, à présent, en auto-hébergement 🙂

J’ai procédé à une mise à jour des liens existants pour prendre en compte le passage en https 🙂

Tableau de la version 2018.1 à 2018.2 ou + / Tableau from version 2018.1 to 2018.2 or higher

Au travail, j’ai du mettre à jour une installation du logiciel Tableau (Décisionnelle) ou Business Intelligence (BI pour les intimes) en anglais.

Pour ce faire, j’ai utilisé la procédure officielle sur le site internet de l’éditeur ICI.

Il faut savoir que le fonctionnement de Tableau a changer depuis la version 2018.2.

Je suis donc la procédure et j’obtiens une erreur lorsque l’étape du script upgrade-tsm.cmd arrive. Dans un premier temps, le script est lancé de manière automatique suite au setup d’installation du programme. Cela échoue…

Dans un second temps, j’exécute le script de manière manuel, et là, j’ai, également, un message d’erreur. J’utilise les arguments du script tel que –username –password et –service-runas-password mais le résultat est le même, le script se termine en erreur.

Après plusieurs essais qui finissent tous dans les choux…

Je relis la procédure et là, j’y découvre ceci :

Le fichier de sauvegarde créé par la désinstallation est utilisé ultérieurement, pour la mise à niveau, et est enregistré sous la forme de uninstall-version.tsbak dans le répertoire de données Tableau par défaut : C:\ProgramData\Tableau\Tableau Server.

Sauf que dans le répertoire ci-dessus, on n’y trouve pas le fameux fichier uninstall-version.tsbak.

Réfléchissement, Jean-Pierre comme dit un célèbre humoriste

Si le script upgrade-tsm.cmd ne trouve pas le fichier recherché, il ne nous l’indique pas clairement. Aucun message nous demandant le répertoire pour trouver le fichier.

Comme, j’avais fait une sauvegarde de tableau avant de faire la mise à jour et que cette fameuse sauvegarde est un fichier au format .tsbak. Je me dis tient prenons cette sauvegarde et passons là au script avec l’argument –backup-path chemin+fichier.tsbak

upgrade-tsm.cmd --backup-path c:\exemple\sauvegarde.tsbak --username nom-utilisateur --password mot-de-passe --service-runas-password mot-de-passe

Et là, miracle, le script s’exécute sans difficulté et s’achève sans erreur !

Une fois valider le fait que Tableau fonctionné correctement dans la version 2018.2.17. Je testait la mise à jour de 2018.2.17 vers la dernière version en date du 23 janvier 2020 à savoir la 2019.4.2.

Et là, pas de souci de script qui ne trouve pas une sauvegarde .tsbak dans le répertoire par défaut.

Logo de l’éditeur