Elon Musk by Ashlee Vance

Il y a quelques jours, j’ai terminé la lecture de la biographie écrite par Ashlee Vance sur un personnage haut en couleur de la Silicon Valley, à savoir Elon Musk (en autres, tesla, spaceX).

Il y a quelques mois, je discuté de lui avec une personne est je me suis rendu compte que je ne connaissais pas le parcours de ce dernier. Mise à part qu’il est DG de SpaceX et de Tesla et avait également participer à la création de Paypal.

Je me suis donc mis à rechercher des infos et éventuellement des parutions sur Elon Musk. C’est à ce moment que je suis tombé sur une biographie écrite par le journaliste Ashlee Vance (The New York Times ainsi que Bloomberg).

Cette biographie est le résultat de 2 ans de travail / interviewer avec les différents protagonistes qu’à pu croiser Elon Musk durant sont parcours professionnel et personnel.

Comme le rappel Ashlee Vance au début du livre, Elon Musk ne souhaiter pas participer à l’écriture de cette bio, donc, le travail du journaliste n’a pas été facilité au début en tous cas, car après réflexion, ce dernier a souhaité participer à l’élaboration de cet ouvrage. Ce qui a permis à l’auteur de pouvoir s’entretenir avec des gens proches de Elon Musk mais également des employés des sociétés d’Elon Musk. Au fur et à mesure du livre, on découvre un Elon Musk qui à certains moment à jouer de chance et à d’autres chances à fait preuve de beaucoup de travail pour maintenir ses sociétés à flot. Dans les premières années de sa carrière professionnelle, il profite du destin qui s’offre à lui et permet de transformer en or ce qu’il touche. Les années suivantes, ce sera plus compliquer, surtout lorsque qu’il a émis le souhait de créer une voiture 100% électrique ou de mettre au point des fusées réutilisables.

Je trouve la bio écrite par Ashlee Vance de bonne facture, à certains passages du livre, il donne son ressenti de la situation, de la vision de Elon Musk. Ni critique, ni enjouer, il reste ouvert quand au personnage Elon Musk.

Le twitter de Elon Musk est un bon reflet du personnage, à certains moments, on peut y lire de bonnes choses, à d’autres moments, ce que je considère comme de l’inconscience pure.

Ceci que l’on aime ou que l’on déteste Elon Musk, il sait faire parler de lui 🙂

Pour ma part, je suis content d’en savoir un peu plus sur cette personne qui offre à l’humanité de l’espoir pour le futur, les travaux qu’ils mènent (avec SpaceX) pour mener à bien le 1er voyage vers mars (en autres)..

Elon Musk Tesla, Paypal, SpaceX : l’entrepreneur qui va changer le monde aux éditions Eyrolles

Prix conseillé : 24,90 euros

Déménagement du site

Ce présent blog a été déménager, jusqu’à présent, il était hébergé, depuis quelques années, sur un serveur dédié chez Dedibox. Or, le serveur n’étant plus utilisé autant qu’avant, il a été décider de résilier la machine.

Ce site est, à présent, en auto-hébergement 🙂

J’ai procédé à une mise à jour des liens existants pour prendre en compte le passage en https 🙂

Database Mail n’envoi rien / Database Mail not sending

Au boulot, j’ai rencontré un problème d’envoi d’e-mail depuis un serveur Microsoft SQL. Alors même que la configuration était, visiblement, correct. L’envoi d’un e-mail ne fonctionne pas.

Après quelques recherches, il s’avère que le programme DatabaseMail.exe a besoin du .NET Framework 3.5. Sachant que le .NET Framework 3.5 n’est pas un pré-requis sur la version 2016 du SQL Serveur.

Pour corriger le problème, on peut réaliser l’installation de la fonctionnalité pour résoudre le problème :

Installation fonctionnalité .NET Framework 3.5

Si vous aviez des e-mails non envoyer (unsent) dans Database Mail dès que le framework est installer, les e-mails vont être envoyer.

Pour voir le journal :

Voir le journal de Database Mail
Le contenu du journal

Au besoin, on peut également utiliser la requête SQL suivante :

USE msdb SELECT sent_status, * FROM sysmail_allitems

Cette requête affiche tous les e-mails (envoyé, non envoyé, en erreur).

On peut également utiliser une requête pour supprimer les e-mails en attente d’envoi.

Nouveau PC portable…

Cette semaine, j’ai reçu, au boulot, mon nouveau PC portable 🙂 e dernier est plutôt bien équipé : processeur Intel i7-9850H (sorti en 2019) épaulé par 32 Go de RAM, 16 Go de base + 16 Go ajouté par mes soins. Au niveau du stockage, il y a un disque dur SSD NVMe de 512 Go (Western Digital) + un disque dur SSD Cruxial MX500 de 2 To pour le stockage de VM / ISO. Pour la partie graphique, hormis le chipset intel intégré, il y a également, un GPU dédié à savoir une Nvidia Quadro T2000. En somme, une belle bête 🙂

Vous me direz pourquoi ajouter de la RAM et un disque dur SSD supplémentaire par mes soins, pourquoi ne pas le faire en passant la commande auprès du fournisseur ? Tout simplement parce que ça peut rallonger énormément les délais de livraison vu que l’on aurait été sur une configuration dite « personnalisé ». En tout cas chez HP ça se passe comme ça.

Ajout de la RAM + disque dur supplémentaire Crucial MX500 de 2 To

Pour l’ajout du disque dur supplémentaire, HP fourni un berceau.

Comme on peut le voir sur la photo, il reste un emplacement de disponible pour ajouter une seconde barrette mémoire.

Livre CYBER CRIMES, un flic 2.0 raconte / Book CYBER CRIMES, a cop 2.0 tells

Si vous cherchez de quoi lire, dernièrement, ma chérie m’a offert le week-end dernier le livre Cyber Crimes aux Editions Albin Michel qui est sorti en début de cette année.

Dans ce livre, Pierre Penalba (Chef du groupe de lutte contre la cybercriminalité Antenne PJ NICE) & Abigaelle Penalba nous racontent des anecdotes et affaires sur lesquelles lui et son équipe sont intervenus durant ces dernières années.

J’en suis à la moitié du livre, les affaires évoquées vont du petit larcin au grand banditisme.

On découvre les affaires parfois médiatiques ou non dans lesquels l’informatique et la cybersécurité (criminalité) en particulier ont joué un rôle.

Couverture du livre Cyber Crimes, un flic 2.0 raconte

Ce livre est disponible dans toutes les bonnes crémeries. 🙂

16.02.2020 : j’ai terminé le livre durant la semaine, je le conseille vivement. Une première édition qui je l’espère sera suivi par d’autres.

Erreur de GPG : repo.mysql.com / MySQL Repository Key Expired

Une erreur lors de la mise à jour du système d’exploitation :

apt-get update && apt-get upgrade
W: Erreur de GPG : http://repo.mysql.com jessie InRelease : Les signatures suivantes ne sont pas valables : KEYEXPIRED 1550412832 KEYEXPIRED 1550412832 KEYEXPIRED 1550412832

On vérifie la liste des clés enregistrer sur la distrib’ :

sudo apt-key list

On recherche les clés qui sont expirer :

sudo apt-key adv --keyserver pgp.mit.edu --recv-keys A4A9406876FCBD3C456770C88C718D3B5072E1F5

Le problème est résolu !

Paquet apticron / Package apticron

Dans la même lignée que unattended-upgrade, le paquet apticron permet d’être informer (par e-mail) quand une mise à jour d’un logiciel est disponible sur la distribution linux que l’on utilise.

Pour ce faire, on installe le paquet :

sudo apt-get install apticron

On copie le fichier de configuration (par défaut) vers le répertoire /etc/apticron

sudo cp /usr/lib/apticron/apticron.conf /etc/apticron/

On édite le fichier de configuration apticron.conf

sudo nano /etc/apticron/apticron.conf

On peut éventuellement changer les paramètres, en autres, ci-dessous :

EMAIL=""
CUSTOM_SUBJECT=""
CUSTOM_FROM=""

Il y a d’autres paramètres dans le fichier de configuration, à voir à l’utilisation.

Pour ma part, j’ai changé la valeur :

SYSTEM=""

Une fois la modification enregistrée, on peut lancer le programme :

sudo apticron

Si des mises à jours sont disponibles alors on reçoit un e-mail à l’adresse indiquée dans le fichier.

La vérification est faite de manière quotidienne.

Paquet unattended-upgrades / Package unattended-upgrades

Si vous souhaitez garder votre distribution linux à jour, vous pouvez installer le package unattended-upgrades. Ce paquet permet d’installer les mises à jour de sécurité ainsi que les mises à jour de logiciel installés sur le système d’exploitation.

Sur une ancienne version (dans le cas présent, 0.83.3.2+deb8u1) de unattended-upgrades, on peut rencontrer l’erreur suivante :

Extracting content from '/var/log/unattended-upgrades/unattended-upgrades-dpkg.log' since '2020-02-04 09:53:03.304883'

Traceback (most recent call last):

  File "/usr/bin/unattended-upgrade", line 1326, in <module>

    main(options)

  File "/usr/bin/unattended-upgrade", line 1271, in main

    log_content = get_dpkg_log_content(logfile_dpkg, install_start_time)

  File "/usr/bin/unattended-upgrade", line 1020, in get_dpkg_log_content

    with open(logfile_dpkg) as fp:

FileNotFoundError: [Errno 2] No such file or directory: '/var/log/unattended-upgrades/unattended-upgrades-dpkg.log'

La dernière ligne indique que le fichier log n’a pu être trouver… et par la même, il n’a pas réussi à le créer alors qu’on lance la commande en sudo. Pour résoudre le problème, rien de plus simple :

sudo touch /var/log/unattended-upgrades/unattended-upgrades-dpkg.log

On créé le fichier manuellement, et on relance la commande :

sudo unattended-upgrade -d

Plus d’erreur !

Lien symbolique sous Windows / Symbolic Link on Windows

Si vous souhaitez utiliser les liens symboliques sous Windows, voici la procédure à suivre.

On utilise la commande mklink disponible dans l’invite de commandes :

Pour créer un lien symbolique vers un répertoire :

mklink /d RepertoireTravail "R:\MONPROJET\PERSO\TRAVAIL"

Pour créer un lien symbolique vers un fichier (dans le cas présent un exécutable) :

mklink FichierEXE "R:\MONPROJET\PERSO\TRAVAIL\test.exe"

Quand on utilise la commande en local sur une machine, ça fonctionne sans autre action, par contre, si vous souhaitez utiliser des liens symboliques sur le réseau alors, il faut réaliser une petite action.

Dans regedit, on change la valeur de 0 à 1 de ces 2 DWORD (capture ci-dessous) pour permettre les liens symboliques sur le réseau :

Ordinateur\HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Control\FileSystem

Il s'agit de SymlinkRemoteToLocalEvaluation et SymlinkRemoteToRemoteEvaluation

Il n’est pas nécessaire de redémarrer la machine suite à la modification de la clé.

Si on ne fait pas cette petite manipulation, on obtiendra le message d’erreur sur les liens symboliques réseau.

Erreur lien symbolique

Tableau de la version 2018.1 à 2018.2 ou + / Tableau from version 2018.1 to 2018.2 or higher

Au travail, j’ai du mettre à jour une installation du logiciel Tableau (Décisionnelle) ou Business Intelligence (BI pour les intimes) en anglais.

Pour ce faire, j’ai utilisé la procédure officielle sur le site internet de l’éditeur ICI.

Il faut savoir que le fonctionnement de Tableau a changer depuis la version 2018.2.

Je suis donc la procédure et j’obtiens une erreur lorsque l’étape du script upgrade-tsm.cmd arrive. Dans un premier temps, le script est lancé de manière automatique suite au setup d’installation du programme. Cela échoue…

Dans un second temps, j’exécute le script de manière manuel, et là, j’ai, également, un message d’erreur. J’utilise les arguments du script tel que –username –password et –service-runas-password mais le résultat est le même, le script se termine en erreur.

Après plusieurs essais qui finissent tous dans les choux…

Je relis la procédure et là, j’y découvre ceci :

Le fichier de sauvegarde créé par la désinstallation est utilisé ultérieurement, pour la mise à niveau, et est enregistré sous la forme de uninstall-version.tsbak dans le répertoire de données Tableau par défaut : C:\ProgramData\Tableau\Tableau Server.

Sauf que dans le répertoire ci-dessus, on n’y trouve pas le fameux fichier uninstall-version.tsbak.

Réfléchissement, Jean-Pierre comme dit un célèbre humoriste

Si le script upgrade-tsm.cmd ne trouve pas le fichier recherché, il ne nous l’indique pas clairement. Aucun message nous demandant le répertoire pour trouver le fichier.

Comme, j’avais fait une sauvegarde de tableau avant de faire la mise à jour et que cette fameuse sauvegarde est un fichier au format .tsbak. Je me dis tient prenons cette sauvegarde et passons là au script avec l’argument –backup-path chemin+fichier.tsbak

upgrade-tsm.cmd --backup-path c:\exemple\sauvegarde.tsbak --username nom-utilisateur --password mot-de-passe --service-runas-password mot-de-passe

Et là, miracle, le script s’exécute sans difficulté et s’achève sans erreur !

Une fois valider le fait que Tableau fonctionné correctement dans la version 2018.2.17. Je testait la mise à jour de 2018.2.17 vers la dernière version en date du 23 janvier 2020 à savoir la 2019.4.2.

Et là, pas de souci de script qui ne trouve pas une sauvegarde .tsbak dans le répertoire par défaut.

Logo de l’éditeur